En Avril, ne te découvre pas d’un fil (1/2)

Classé dans : Maison | 0

L’arrivée du Printemps, synonyme d’ensoleillement et de hausse des températures, est souvent l’occasion d’un grand nettoyage et donne envie de renouveau. S’il y a bien un élément de la maison qui n’y échappe pas, c’est le dressing ! Qui dit changement de saison, dit changement de garde-robe. Toutefois, pas question de rouler en boule les pulls dans un coin de l’armoire pour se précipiter dans les boutiques à la recherche d’un nouveau t-shirt. Aujourd’hui, sur Esprit-Bhûmi, on vous explique tout ce que vous pouvez faire pour être bien dans vos vêtements de façon pratique et responsable, tout en gardant du style, bien sûr !

 

 

La garde-robe (dé)passée.

           

           Malgré les envies, pas question de sauter dans les shorts sans faire un point sur les vêtements et accessoires portés ces derniers mois. En fonction du nombre de pièces dans votre garde-robe et de vos possibilités, cela peut prendre plus ou moins de minutes, heures ou jours, le principal étant d’y voir plus clair à la fin.

           Pour commencer, vous pouvez sortir tous les vêtements et accessoires sur votre lit/sol propre/autre que vous avez porté durant la saison. L’idéal serait d’avoir lavé tous les habits sales pour n’avoir que des affaires propres à trier, mais personne n’est parfait et le but est de pouvoir faire le point. A partir de là, analysez et essayez chaque pièce une par une et formez des piles/mettez dans des boîtes/sacs… en fonction des catégories que vous aurez déterminées : à ranger jusqu’au prochain hiver, à donner, à réparer… Quelle que soit votre méthode ou choix de classement, vous devriez constater un certain nombre de critères inévitables.

 

 

Les points à distinguer :

 

            Les vêtements qui seront toujours portables à la nouvelle saison seront idéalement triés dans un second temps, surtout si votre dressing déborde, autant aborder ce tri de façon méthodique.

            Les vêtements qui ne serviront pas pour la saison à venir sont donc votre priorité, par exemple le gros manteau d’hiver ou le bonnet de ski. On vérifie leur état, si rien de spécifique n’est à signaler (abîmé, trop petit/grand…), on les range soigneusement (et propres) de façon à les retrouver comme neuf au prochain hiver. Libre à vous de consacrer une partie de votre dressing ou d’un placard à ces affaires, en les rangeant dans des boîtes par exemple. Les rangements sous vide sont une alternative gain de place intéressante mais attention aux tissus qui pourraient se froisser lors de l’opération. On n’oublie pas non plus de prévoir quelques plantes ou huiles essentielles dans le stockage comme le clou de girofle ou la lavande pour éloigner les mites.

            Vous avez constaté un souci avec un vêtement ? Pas de panique, à chaque problème sa solution ! Et si vous ne pouvez pas tout faire tout de suite, faites-vous une fiche pour vous rappeler de vos constats et prévoir ce qu’il faudra faire. Cela vous permettra de vous organiser en temps et en argent :

                           – délavé ou une couleur qui déplaît : si vous n’avez pas envie de vous en débarrasser, pourquoi ne pas le teindre si cela est possible ? Il retrouvera un nouvel éclat et vous le porterez à nouveau avec plaisir.

                           – troué, décousu, un bouton ou une fermeture mal en point : il est judicieux de faire une pile des affaires à réparer. Adaptez les moyens à vos possibilités, si vous ne pouvez consacrer du temps aux réparations ou que vous n’êtes pas sûr d’y arriver même en vous aidant de tutoriels vidéo/livres… confiez la tâche à un professionnel ou même à un proche qui, en échange d’un service ou d’un bon gâteau maison, ne devrait pas dire non. Pensez aussi aux associations dans l’esprit d’Emmaüs qui proposent parfois des services de blanchisserie/couture pour des prix très abordables et permettent ainsi aux personnes en difficulté de se réinsérer dans la vie active en apprenant de nouvelles compétences.

                           – trop petit, beaucoup trop large, déformé, pas valorisant, tissu qui gratte, pas pratique… : il est souvent difficile d’admettre qu’un vêtement qu’on a parfois payé cher ou qu’on nous a offert avec amour ne nous convient finalement pas et on s’obstine souvent à le porter ou pire, on le garde dans la penderie comme si cela allait rentabiliser notre achat. Si vous êtes en pleine transformation physique, comme lors d’une perte de poids importante, faites aussi attention à ce que votre garde-robe ne se résume pas qu’à des affaires que vous pourrez (re)mettre plus tard, au risque de vous lever un matin et de n’avoir sous la main que des vêtements dans lesquels vous ne rentrez pas. De plus, posez-vous la question de savoir si vous pensez sincèrement vouloir remettre ces habits-là quand vous pourrez à nouveau les enfiler. Dans tous les cas, pour cette catégorie de vêtements et accessoires, il faut bien se rendre à l’évidence, vous devez vous en débarrasser. Mais pas n’importe comment ! Chez Esprit-Bhûmi, on aime les actes qui ont du sens, respectueux de l’environnement et des gens, ceux qui ont acheté autant que ceux qui ont produit, alors hors de question de jeter à la poubelle, idem pour les vêtements usés qui ne sont plus portables. On vous explique tout de suite comment faire !

 

 

Bon débarras !

 

            Les habits et accessoires usés qui ne sont plus portables de la sorte feront peut-être le bonheur de votre copine qui adore recycler les vieilles chaussettes en doudou trop mignons. Ce n’est pas parce que la manche d’un pull est bonne à jeter que le reste ne peut pas être utilisé pour une housse de coussin ou une robe pour poupée mannequin. Certains textiles feront de super chiffons de bricolage ou de ménage. Si personne ne veut de vos vieux chiffons, direction les points de collecte spécifiques.

            Ceux qui sont en bon état mais ne vous conviennent plus, eux, doivent être réintégrés dans le circuit de la consommation. Si vous savez que vos vêtements et accessoires valent de l’argent (maison de couture, vêtements techniques ou comme neufs), vous pouvez les vendre sur des sites de petites annonces spécialisés ou non. Si ce n’est pas le cas ou que vous avez la flemme de faire les annonces, proposez-les à vos connaissances et/ou déposez-les à une association solidaire. Ils seront revendus à petits prix et les bénéfices serviront des causes sociales. Si vous triez en même temps du linge de maison comme des couvertures, plaids etc, pensez aux refuges pour animaux qui ont toujours besoin de linge pour leurs pensionnaires que la malchance a conduit là et où l’isolation, le chauffage et le confort sont souvent très rudimentaires. Certains refuges acceptent d’ailleurs des dons d’objets qu’ils revendent lors de vide-greniers afin de récolter de l’argent pour nourrir les animaux, pensez-y si vous faites du tri chez vous ailleurs que dans votre penderie.

            Sachez aussi que les vêtements et accessoires pour enfants (qui grandissent trop vite, les filous !) se revendent très bien sur les bourses aux jouets/vêtements, brocantes et vide-grenier en tout genre, de quoi amortir certains achats et constituer une cagnotte pour les futures acquisitions. Bien sûr, c’est aussi valable pour les affaires des adultes et ados, à condition d’être prêt à brader plus qu’à faire fortune.

 

Oh le beau fouillis ! Mais maintenant, c’est fini !

Derniers conseils pour la route.

 

           Profitez de vider vos étagères pour y faire un brin de ménage. Un coup d’aspirateur dans les recoins, un petit coup de chiffon avec un nettoyant multi-usage fait maison… C’est l’occasion de vérifier l’état de vos étagères, tiroirs de commode et autre fond de penderie pour faire le bricolage nécessaire ou prévoir leur remplacement.

           Assurez-vous du bon état de vos cintres et vérifiez qu’ils sont adaptés aux vêtements que vous y pendez. Un cintre en mauvais état ou trop grand/petit peut abîmer et déformer vos habits, réduisant bêtement leur espérance de vie. On évite de pendre les pulls qui auront tendance à se déformer sur les cintres et on les empile soigneusement sur une étagère ou dans des cartons.

           Des boîtes, sacs ou autres astuces de classement peuvent servir à organiser la lingerie, les chaussettes ou les écharpes. Le bas d’un cintre en fil métallique peut servir à pendre les écharpes, les cravates, les foulards ou encore certaines boucles d’oreilles.

           Vous n’arrivez pas à déterminer pourquoi vous n’avez pas porté ce pantalon pendant la saison ou vous adorez trop l’imprimé d’un pull qui ne vous va pas pour vous en séparer ? Détendez-vous, rien ne vous presse de vous débarrasser de vos affaires quand vous n’êtes pas sûr de vouloir le faire. Si la vue de ce pull vous met en joie, tricher avec les préceptes de Marie Kondo, on ne garde que ce qui nous rend heureux. Avoir conscience d’un « problème » avec certaines pièces est déjà un grand pas. Pour ce que vous ne pourrez pas porter à la nouvelle saison, mais que vous n’êtes pas sûr de vouloir vendre ou donner, vous pouvez parfaitement décider de le stocker à part. Si au prochain hiver vous n’avez toujours pas envie de les porter ou que vous en avez oublié l’existence, séparez-vous-en. Vous serez peut-être surpris de vouloir porter le fameux pantalon qui était simplement perdu au milieu de tous les autres ou pas adapté aux températures plus chaudes que prévues, ou vous aurez peut-être décidé de recycler le bel imprimé en sac de course ou trousse de toilette qui, eux, vous serviront vraiment !

 

 

Enfin fini ?

 

           Vous avez fait la chasse aux indésirables et votre dressing est clairement allégé, vous pouvez à présent respirer et vous accorder une pause thé et biscuits maison (les biscuits en vrac de la biocoop ça marche aussi, promis !). Sortez votre carnet de note, papier ou informatique, votre plus beau stylo et profitez-en pour noter ce qui vous a échappé dans le feu de l’action. Faites le point sur les réparations, teintures, ce qui est à vendre, les bénéficiaires de dons des habits et accessoires que vous avez triés. Vous pourrez plus facilement vous organiser pour agir en conséquence et prévoir le budget nécessaire dans les mois à venir (prix de la place pour la bourse aux vêtements, coût des réparations, prix de vente souhaité pour les pièces à vendre etc). Essayer de vendre peut s’avérer épuisant, surtout si on ne trouve pas le public, soyez prêts à négocier et brader vos possessions, voire à donner ce qui n’aura pas été vendu après un temps trop long pour vous. Le but du jeu n’est pas de stocker indéfiniment ce qui ne trouve pas preneur, mais surtout de prendre conscience de certaines erreurs de consommation comme l’achat compulsif, ou le mauvais choix de couleur, et de pouvoir vous améliorer pour la nouvelle saison. Evidemment, les conseils précédents sont valables à chaque changement de saison, si vous débutez dans cette démarche de tri, rassurez-vous, en appliquant tous les conseils de cet article, au fil du temps la tâche sera moins difficile, bien plus instinctive. Esprit-Bhûmi vous donne donc rendez-vous au prochain article pour vous aider à préparer votre dressing de Printemps !

 

Vous avez des suggestions, des astuces, des marques chouchoutes à faire connaître aux autres lecteurs d’Esprit-Bhûmi ? Laissez-nous un commentaire, nous le lirons avec plaisir !

 

Laissez un commentaire