La création de notre « Esprit-Bhûmi »

Classé dans : Accueil, Prysk'art | 0

 

Avant de commencer, je vous précise qu’il y aura plusieurs liens dans cet article. N’hésitez pas à cliquer dessus 😉 

 

 

 

 

Pourquoi ce nom, pourquoi cette illustration ?

 

Nous voulions quelque chose qui représente ce que nous voulons partager avec vous : l’écologie, donc ce qui touche à la terre, au bien-être. Après de multiples recherches, nous nous sommes donc inspirés de l’hindouisme et le bouddhisme.

– Commençons par Esprit : tous simplement pour la pensée, avoir l’esprit de […]

– Pour Bhûmi, c’est un peu plus compliqué : dans l’hindouisme, Bhûmi, appelée aussi Bhû Devî ou Bhûmidevî, est un aspect de Devî, qui est la Grande Déesse, en tant que personnification divine de la Terre. Eh oui ! Cette déesse a plusieurs noms et plusieurs apparences. On l’appelle d’ailleurs : la déesse aux mille noms.

 

 

 

 

Mais alors, pourquoi l’apparence d’un éléphant ?

 

L’apparence d’éléphant est très inspirée du Dieu Ganesh. C’est sans doute la divinité la plus populaire de l’Inde. Porteur de chance, on ne manque pas de l’invoquer avant d’entreprendre une action importante. Ganesh est à la fois le dieu du savoir, de la vertu, de la sagesse et du succès.

Dans chacune de ses 4 mains un attribut différent :

La hache, héritée de Shiva : un symbole de puissance.

Le nœud coulant permet de capturer l’erreur, qui empêche l’être humain d’avancer en quête de la vérité.

le modaka : un gâteau dont Ganesh raffole (un vrai gourmand)

le crochet (ankusha) pour diriger les éléphants : symbole de son règne sur le monde. Il faut savoir aussi que la trompe de Ganesh est considérée comme un bras, il est donc le seul Dieu de la mythologie Hindoue à avoir un nombre de bras impair.

 

Voilà pourquoi nous avons souhaité combiner le tout en une seule et même « personne »

 

 

Comment m’y suis-je prise pour le dessin ?

 

 

 

  • Avant tout, la recherche de plusieurs images pour l’inspiration.

Exemple : Une image pour la forme du visage, une autre pour la posture du personnage, et encore une pour les détails tels que les bijoux ou les plis des vêtements. Voici quelques liens d’inspirations ► Ici ou encore ici – et aussi làet là

  • Ensuite, viennent donc les coups de crayons, les essais, les croquis.
  • Une fois le dessin réalisé, je repasse le tout au noir, puis je gomme le crayon.
  • Les tests de couleurs, voir ce qui se rapproche le mieux de ce que l’on souhaite.
  • Une fois le choix fait, je passe à la première couche de couleur avec mes feutres à l’alcool.
  • Une fois la 1ère couche faite, je passe à la deuxième, mais celle-ci consiste à reprendre chaque détail, chaque ombre au crayon de couleur, afin de donner de l’intensité au dessin, du volume.
  • Enfin, une fois la couleur faite, je repasse une fois de plus les contours au noir, pour reprendre les débordements de feutre ou pour redonner de l’intensité au dessin.
  • Et enfin, une fois tous cela fait, je le scan et rehausse les couleurs si besoin.

 

Et voici le résultat final !

C’est terminé pour aujourd’hui. ^-^ Merci de m’avoir lu et je vous dis à très bientôt !

Prysk’Art

Laissez un commentaire