La fureur de l’organisation : un carnet bien spécial

Classé dans : Maison, Organisation | 7

pexels-photo-38167-large

Et oui, en ce moment, un concept fait fureur.

Beaucoup de personnes, que ce soient sur les réseaux sociaux, les blogs et mêmes les informations télévisuelles, en parlent.
Je vais donc vous parler du BULLET JOURNAL.
De ce concept venu tout droit des Etats-Unis qui a été développé par Monsieur Ryder Carroll.
Vous l’utilisez très probablement déjà mais sans le savoir, sur différents supports (post-it, morceaux de papier, supports numériques …)

Le principe du BULLET JOURNAL c’est quoi ?

C’est de pouvoir regrouper toutes vos idées, vos tâches quotidiennes, vos dessins, vos to do list, … En somme c’est de noter votre vie, votre quotidien, vos idées sur un même carnet ou cahier.

Le Bullet journal c’est une nouvelle façon de s’organiser personnalisable qui peut convenir à certaines personnes qui souhaitent ne plus s’éparpiller sur divers supports.
Le Bullet journal permet d’organiser son temps, d’éviter la procrastination, de s’octroyer un moment de détente et pourquoi pas de se remettre à l’écriture.
Le Bullet Journal peut s’apparenter à un livre ou un magazine car il comporte un sommaire et des pages numérotées ou à numéroter au fur à mesure de vos écrits.

 

Quel support utiliser pour créer un Bullet Journal :

c

Il peut se faire sur n’importe quel cahier/carnet acheté ou fait maison.
Chacun de vous trouvera son support. Il peut être onéreux comme à moindre coût. Pas besoin de dépenser des fortunes pour faire votre Bullet Journal. Le principal c’est que le papier soit un peu épais pour éviter que l’encre ne traverse de trop. J’utilise un Moleskine à pages blanches car je les adore depuis quelques années. Mais un carnet de magasin discount, un cahier de grande surface relié ou à spirales feront aussi très bien l’affaire pour commencer.

Les beaux carnets en tête de liste par les adeptes du Bullet Journal sont :

– Le leuchtturm1917 : c’est un carnet à pages blanches, lignées ou à pointillées. Les pages sont déjà numérotées et le sommaire est déjà présent. Le prix est d’environ 15 euros pour un format A5.

– Le Moleskine même si certaines personnes trouvent que les pages sont de moyenne qualité. Je leurs répondrais juste qu’il faut bien choisir vos crayons. Les pages de ce carnet sont lignées ou blanches (ce que j’adore pour pouvoir griffonner). Il faudra compter environ 13 euros pour un Moleskine classique.

En effet, quand vous débutez une nouvelle activité vous aurez peut-être peur de la rature… C’est pourquoi dépenser beaucoup dans un cahier ou un carnet pourra en décevoir certains.
Il sera peut-être préférable de faire des essais sur un cahier ou un carnet basique à bas prix. Mais ne dit-on pas que l’erreur est humaine et que nous apprenons de nos erreurs ?

 

Que mettre dans un Bullet Journal ?

Les éléments que l’on retrouve dans le Bullet sont différents de ceux d’un agenda classique car c’est vous qui allez les créer.
Les éléments importants dans le Bullet Journal sont le sommaire, les symboles, votre planning de la semaine et un calendex ce que nous allons développer un peu.

Le sommaire ou l’index. En effet chaque fois que vous allez commencer une nouvelle page de votre Bullet Journal, il va falloir lui donner un titre (Films à voir, Livres lus/à lire, vos économies, semaine 38, recette, articles de magazine, citations …) pour la répertorier et la lister dans le sommaire. C’est une façon simple de retrouver ses informations.
Il vous faudra prévoir 3, 4 ou plus de pages pour faire votre sommaire. Tout dépendra de la taille de votre écriture.

– Les symboles, les Bullet ou les icônes : Personnellement j’utilise très peu de symboles sur mes pages quotidiennes mais beaucoup de couleurs.
Les symboles vont vous permettre de voir vos tâches, vos évènements, vos notes de la journée à réaliser. Vous pouvez trouver des exemples de symboles sur Pinterest, Google ou Instagram.

p

 

Votre planning de la semaine : sur une ou deux pages pour planifier et organiser votre semaine de tâches à accomplir.

pl

Un calendex : un calendrier de l’année pour pouvoir planifier à long terme (rendez-vous, invitations, …)

jo

Les autres entrées sont faites selon vos envies et vos priorités (to do list, idées cadeaux, anniversaires à fêter, livres à lire, films à voir, séries, suivi mensuel, suivi sportif, poids…). Ces entrées s’appellent des collections, des entrées récurrentes ou des trackers. Ce sont des entrées que vous allez fréquemment compléter.

2

Je vous rappelle que le Bullet Journal c’est le vôtre et qu’il doit vous correspondre.

Inutile de vouloir faire comme les autres car certains éléments ne peuvent pas correspondre à votre mode de vie.
Inutile de vouloir faire des œuvres d’art comme certaines « bujoteuses ». En effet, certaines font des merveilles avec leurs crayons. Mais si pour vous, le dessin ou le doodling n’est pas votre fort, alors inutile de commencer ainsi, car vous allez vite le laisser tomber par « perte » de temps consacré à sa décoration.

r

Le Bullet doit rester simple et pratique.

Il faut le personnaliser intelligemment ou le laisser en mode minimaliste, comme le créateur du concept. Le Bullet Journal est fait pour vous simplifier la vie et libérer votre esprit.

 

Les inconvénients possibles :

Pour certains utilisateurs, le Bullet Journal ne leur conviendra pas car ils sont habitués à un organiseur, un classeur ou à un planner à anneaux. Ce qui leurs permet de moduler leurs pages.
Le Bullet peut tout à fait être compatible sur ce type d’outils, il suffit simplement de bien organiser les sessions à l’aide d’intercalaires ou insert.
Un autre inconvénient qui peut perturber c’est le fait de retourner en arrière mais c’est juste une habitude à prendre.
Et également, le fait d’avoir un cahier ou un carnet à ligne pourra peut-être vous gêner pour créer des tableaux ou des cadres.

Il existe certainement d’autres inconvénients mais en tant qu’utilisatrice du Bullet Journal, je n’en vois pas d’autre pour l’instant, car j’adhère totalement à ce système.

Le Bullet journal est une nouvelle façon de s’organiser au quotidien.

Il suffit juste de trouver ce que l’on veut mettre dedans pour se faciliter la vie.

Le Bullet journal permet d’éviter de s’éparpiller sur divers supports et de retrouver vos idées, votre planning, … dans un seul et unique endroit. Plus besoin de perdre du temps à rechercher le post-it qui traîne.
Si vous avez un post-it qui traîne, car une habitude ne peut se perdre aussi vite, vous pouvez le coller dans votre Bullet.

i

Votre Bullet journal ne se sera pas en un jour. Il vous faudra vous l’approprier et le réadapter au fur et à mesure de son utilisation.
L’objectif est de trouver la meilleure manière d’être organisé dans votre Bullet Journal pour vous permettre de vous simplifier la vie.

Alors, ce concept vous tente-t-il?

Et pour vous adeptes du « Bujo » (petit nom du Bullet Journal), en êtes-vous satisfait ?

Nous avons hâte de lire vos commentaires sur ce sujet.

CATHERINE

7 Responses

  1. C’ est un outil extraordinaire pour moi, j’ai decouvert le concept en juin et depuis il ne me quitte plus. Me sert de pense bete, de defouloir, d’anti-procrastination, de carnet de dessins, d’etablir des projets a court termes, d’y mettre des dates importantes auxquelles il faut penser (anniversaires, RV, etc. ), d’y mettre des pensees ou des citations. Bon, J’adore !!!

  2. Merci pour ce super article ! Je trouve que c’est un super concept qui laisse également libre a la créativité 🙂 j’adhère

  3. […] vous pouvez aussi écrire, tenir votre bullet journal (qu’est-ce que c’est? va voir l’article qui y est consacré sur le blog!) en l’améliorant : calligraphie, […]

  4. […] pu intégrer cette partie, que certaines « bujoteuses » font dans leur Bullet Journal, sauf que le mien ne me suit pas encore partout et en plus il commence à faire son petit […]

  5. A chaque fois que j’vois des filles qui prennent du temps à faire un Bullet Journal j’ai envie de me lancer tellement j’trouve ca jolie et mignon et ensuite j’me rappelle que j’ai aucune patience !

Laissez un commentaire